Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 00:49

 

Le 31 mars nous avons dit adieu au printemps européen pour rejoindre l’automne austral. Sans grand mérite malgré tout car ici, au nord de la Nouvelle-Zélande, la température reste estivale et la pluie, annoncée chaque jour pour le surlendemain, se  fait agréablement attendre.

En revanche, un mauvais poisson d’avril a contraint Dominique à prolonger d’une dizaine de jours son séjour à Paris sur prescription médicale. C’est donc, à deux, après huit semaines de riches moments familiaux et amicaux, que Luc et moi sommes venus retrouver un Alioth au mieux de sa forme après la mise au sec effectuée en janvier dernier avec l’aide si efficace de Zabou, Laurent et Arnaud que nous regrettons de ne pas avoir conviés…. à la remise à l’eau.

Signalons au passage que Luc, doté d’un tout nouvel équipement informatique, a, durant son séjour en France, dopé l’exploitation du jeu Candy Crush au point de lui permettre une entrée en bourse remarquée.

P4070184

                                                           et avec un Valls à trois temps qu'est-ce qu'on gagne ?...

Ici, point de morosité politique à la française. La presse néo-zélandaise joue à fond la carte de la romance royale à l'occasion de la visite du Duc et de la Duchesse de Cambridge accompagnés du tout jeune Prince George. La fidélité à la royauté, dans un pays où toute loi votée par le Parlement se doit d’être validée par le représentant de la Grande Bretagne, est un phénomène qui ne cesse d’impressionner les non britanniques que nous sommes. Si je vous ai épargné le 1/8ème de page du Herald présentant le siège bébé du Prince George dans la limousine royale, je n’ai pas résisté au choc culturel du face à face de Kate et William salués par un grand chef Mauri.

P4070182

et à l'interprétation journalistique qui n'a pas manqué de suivre la rencontre :

P4070183

Sur un tout autre registre, les medias se font l’écho des gigantesques inondations qui ont frappé Honiara, la capitale des Iles Salomon, faisant plus de 50 morts et 50 000 sans-abri ce qui est gigantesque à l’échelle de ce petit pays qui fait partie des escales prévues de notre route à venir.

Pour en venir à notre séjour à la marina, il en est à Opua comme ailleurs : les périodes de chantier s’apparentent à un jeu de pistes à actions multiples à mener en synchronisation et en juste à temps. A la marina d’Opua, nous avons la chance de bénéficier de l’appui de Bob. Relais infatigable de la boutique d’accastillage Cater Marine -« le magasin de jouets » diraient nos amis Gérard etFred-, il nous aide à coordonner toutes les opérations logistiques depuis la révision des matériels de sécurité, la réparation de la cuisinière, l’achat des cartes, guides et pavillons de courtoisie, sans oublier les pièces de rechange et équipements divers nécessaires à une route de 10 000 milles. Bob ne ménage ni ses e-mails, ni ses appels téléphoniques pour que lundi, dernier délai, l’intégralité de nos équipements aient rejoint le bord. Voilier, gréeur, mécanicien, électricien, chacun a par ailleurs effectué les travaux commandés en janvier dernier.

Nous n’oublions pas malgré tout de faire appel à distance à la contribution de Dominique en lui envoyant du « travail à faire à la maison » au titre duquel des  démarches administratives et la préparation de notre navigation. Quant à Anne et Alain, nos amis de Uhambo, nous avons eu le plaisir de les voir revenir à la marina d’Opua en début de semaine. Alain, l’incroyable spécialiste des solutions techniques, s’est pris de passion pour notre panne d’AIS qui s’en porte fort bien puisque depuis hier, le récepteur ne cesse de signaler les navires susceptibles d’entrer en route de collision avec Alioth, figé sur son terre-plein.  

Vendredi 11 avril, au petit matin, nous procéderons à la mise à l’eau et ne disposerons que de peu de temps pour pouvoir accueillir dignement Dominique et Pierre-André dont l’arrivée est prévue samedi après-midi. A notre grand regret, deux équipières manqueront à l’appel de ce début de saison : Anne-Sophie dont nous n’avons pas la chance qu’elle puisse, comme au Brésil, accompagner Pierre-André, et notre amie Cécile, toute désignée pour faire partie de nos "Hommes d'équipage" qui a dû décommander sa venue pour cause de contraintes liées à sa complexe vie d’artiste.

Mardi ou mercredi, si le bateau est prêt et si les conditions le permettent nous devrions prendre la route vers le nord, direction la Nouvelle Calédonie.

Nous vous adressons toutes nos amicales pensées, avec un clin d’œil à nos petits amis de CM1 que nous avons eu la joie de rencontrer en février dernier en compagnie de leur professeure, Laurence, et de notre ami Philippe qui a bien voulu, une fois de plus se faire le reporter de notre rencontre (cf. ses photos ci-dessous et dans l’album S6 1 – Début de saison 6).

P1080774

P1080767

Nous espérons poursuivre nos échanges jusqu'à la fin de l'année scolaire et, qui sait, finir notre saison 6 en relation avec une quatrième génération de CM1.

Dernière minute : Philippe, en cours d'achèvement du film de la rencontre qui mériterait au moins une première au cinéma de Réville, vient de nous adresser une tranposition de la photo de classe en terre polynésienne. Quel dommage que la fiction ne puisse se faire réalité !

CM1-a-Tahiti_2014.jpg

Nous avons une pensée aussi pour Géraldine et Antoine, de très sympathiques marins que nous avons rencontrés dans notre petit village normand au cours des semaines passées : ils partent cet été sur leur catamaran Angélus avec leurs quatre enfants de 2 à 10 ans pour une année de périple en Atlantique incluant une mission scolaire dans le Siné Saloum au titre de Voiles Sans Frontières. Bon vent et bonne mer à eux six !

Partager cet article

Repost 0
Published by Alioth - dans Pacifique 3
commenter cet article

commentaires

Axel 08/05/2014 19:42

Les Cm1 de Quettehou Axel et Morgann etrin de raconter la legande des orange de tahitie au navigateur d` alioth(sont venu à quettehou).

vollet jacqueline 10/04/2014 20:51

Toujours aussi alerte à la "plume",Christiane,c'est toujours un plaisir de te lire!!!
Tout semble prêt pour le grand départ,alors bon vent à tous.
Jacqueline

jean-luc sibille 10/04/2014 11:09

Bon vent à ALIOTH et ses marins audacieux. Nous attendons avec impatience le récit de la traversée vers Nouméa.
Quant à nous, nous irons retrouver Castafiore en Grèce la semaine prochaine pour lui faire découvrir Istanbul et la Mer Noire.
Bon vent à vous et encore bravo pour votre périple.
jean-luc & dany

Alioth 11/04/2014 01:25



Bonjour Dany et Jean Luc,


Nous sommes toujours heureux d'avoir de vos nouvelles. J'ai honte de devoir vous redemander le lien de votre blog que j'ai perdu à l'occasion de mon changement d'ordinateur. Profitez de la magie
de la Turquie et ne remontez pas trop vers la Crimée !


Amitiés d'Alioth à Castafiore