Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 14:55

Bien loin du cliché d’une île défigurée par le tourisme (nous pouvons témoigner, à ce titre, de désastres bien plus considérables), nous avons beaucoup de plaisir à poursuivre ici, à Maurice, notre découverte de l’énergique petit pays de Mauritius, entamée à Rodrigues. L’agrément en revient aussi à un cheminement partagé avec Agnès et Laurent qui séjournent à terre jusqu’au 11 et avec Elisabeth arrivée à bord le 7 pour se joindre à nous jusqu’à Madagascar. 

                                                 P9032920

                                                 S6-8---Ile-Maurice 5829

Une découverte portugaise, une tentative avortée d’implantation hollandaise, un siècle de colonisation française et 150 ans de domination britannique ont façonné ce petit pays, indépendant depuis 1968, qui s’est construit, comme ses sœurs colonisées, sur l’esclavage (ici africain et malgache) puis sur « l’engagisme » de 450 000 Indiens, l’un et l’autre destinés à couvrir l’île de la juteuse production de canne à sucre. La venue de chinois attirés par l’activité commerciale complète le tableau de l’immigration de cette terre vierge de tout habitant à l’arrivée des premiers colons.

                                                        P9053010

                                                                    Temple Hindou

Autant dire que le multi-culturalisme ethnique, linguistique et religieux fait partie intégrante de la vie mauricienne. Comme un symbole de coexistence pacifique, la gastronomie locale fusionne avec talent saveurs et traditions culinaires et sur ce fond de populations laborieuses et anonymes,  nous croisons les incroyables destinées de Nicolas Baudin et de Surcouf, de Mahé de la Bourdonnais et de Pierre Poivre, de Bernardin de Saint Pierre et de Baudelaire. Ce dernier, expédié ici, à l’âge de 20 ans, par un beau-père excédé d’une vie de bohême qui l’insupportait, donna, naissance à ces bien jolis vers :

« Au pays parfumé que le soleil caresse,

J’ai connu sous un dais d’arbres tout empourprés

Et de palmiers d’où pleut sur les yeux la paresse

Une dame créole aux charmes ignorés. (…)»

 Quant à Surcouf, il est ici célèbre pour la réplique qu’il asséna à un officier du Kent abordé près de l’île Maurice.  « Nous, les Anglais, nous nous battons pour l’honneur, vous, les Français, vous vous battez pour l’argent » lui lança l’officier britannique. « Chacun se bat donc pour ce qui lui manque » lui répondit l’impudent corsaire.

                                                        P9022804

                            Nicolas Baudin, commandant de l'expédition du Géographe et du Naturaliste, bien connu des Havrais                                           pour avoir embarqué à son bord l'exceptionnle dessinateur et botaniste Charles-Alexandre Lesueur,                                                              est mort à l'île Maurice au cours de son voyage retour.

De tout point, on distingue les pics acérés de la chaîne volcanique qui transperce l’île. Au sud-ouest la montagne du Brabant, refuge des « marrons », semble rendre un hommage perpétuel à la vie des esclaves. Il offre de nos jours un lieu de mémoire, un agréable exercice d’escalade et une vue spectaculaire sur le lagon dans lequel il est bien agréable de piquer une tête après l’effort .

                                               S6-8---Ile-Maurice 5840

                                                           Elisabeth s'entraîne pour La Réunion

Nous nous laissons envoûter par le charme des maisons coloniales.  Il y a celles qui, restées « dans leur jus », dévoilent l’intimité de leur passé comme la belle propriété Eureka qui héberge Agnès et Laurent avec lesquels nous partageons un agréable petit déjeuner pris sous la varangue. Elle fut sur plusieurs générations la propriété de la famille Le Clézio et c’est dans cette demeure mauricienne et sur la belle île de Rodrigues que J.M.G. puisa l’inspiration de ses œuvres  « Le chercheur d’or », « La quarantaine », « Voyage à Rodrigues »…  

                                               P9042982

                                                                   A la maison Eureka - la salle à manger

Mais nombre de ces propriétés sont assaillies par l’humidité, par les termites qui taraudent le bois, les cyclones qui ébranlent les structures. C’est donc avec émerveillement que nous visitons le château La Bourdonnais récemment restauré dans le cadre d’un projet d’envergure par les descendants de la famille Wiehe, propriétaire des lieux. Elégance, sobriété et authenticité sont les maîtres mots de cette splendide rénovation : un enchantement.

                                               P9053035

                                               P9063039

                                                               A la maison La Bourdonnais

Non loin de là, les jardins de 25ha de Pamplemousses furent créés par Pierre Poivre un incroyable aventurier, un botaniste de génie qui fit également un excellent gouverneur des Masacareignes. Le passionnant musée « L’aventure du sucre » s’est lové, lui, au cœur d’une raffinerie désaffectée. Si seules 5 usines ont survécu aux 259 sucreries qui ont fonctionné sur l’île au XIXème siècle, nombre de cheminées, comme autant de vigies soigneusement préservées, continuent de ponctuer le paysage. Et qui dit canne à sucre dit rhum et, à ce titre, les offres de dégustation se font généreuses et se prolongent à bord part des ti-punch fort appréciés. Au sud, règnent plus sagement les productions de thé et de vanille.

                                                   P9032956

Nous nous sommes retrouvés mardi soir pour un dernier dîner à bord avec Agnès et Laurent avant de quitter l’île Maurice jeudi, les uns par les airs, les autres par la mer. 150 milles nautiques séparent Maurice de La Réunion. Le temps s’annonce calme mais nous devrions arriver en principe vendredi afin d’accueillir dimanche notre amie Zabou, grande marcheuse et bonne connaisseuse de l’île. A nous la troisième île des Mascareignes !

PS : les photos sont sur S6 8 - Ile Maurice

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Sarah 27/09/2016 09:05

Avez-vous déjà acheté sur myelegant shopping.com?
Nouvelle boutique en ligne à l'Ile Maurice, le meilleur prix, avec des produits 100% authentiques et livraison gratuite à travers l'île.
Visitez-nous: http://myelegantshopping.com

esnol 10/09/2014 23:19

..(Capetown - Suite)Lise est encore à San Francisco pour deux ans! On sera à Capetown en février pour son mariage (du moins le fest noz officiel car le mariage a déjà été contracté à SF en février
dernier.
Bon vent, bonne mer vers La Réunion
A.

Alioth 16/09/2014 15:06



C'est vrai ! Tu me 'en avais parlé. On revoit la question à notre retour en France. Bises !


Ch



Armel 10/09/2014 17:30

...n'oubliez pas de voir la rhumerie Chamarel (le restau est superbe et peu cher)..mais faut un véhicule qui aime les côtes!
Et à Port Louis en allant à Pamplemousse, avez-vous vu ce charmant graffiti visible de l'autoroute (enfin, de la 4 voies)?

zoli panse amenn zoli parol
zoli parol kree zoli kitsoz
zoli kitsoz kree zoli le mond
zoli lemond amenn zoli panse

A lire phonétiquement....

Et dans la même direction il faut goûter les pâtes de fruit du domaine de La Bourdonnais...à déguster au coucher du soleil assis sur les bancs à coté de l'église à toit rouge face au Coin de
Mire.

Amitiés

Armel

Alioth 10/09/2014 19:45



et non nous avons titubé entre les rhumeries mais pas visité celle de Chamarel. Chut ! Je n'en parle pas sinon nous allons reculer notre départ de 24h. Les pâtes de fruit de La Bourdonnais sont
en effet délicieuses et nos mis nous en ont amené hier soir un petit stock pour les temps de navigation. Bravo pour la citation : pas vue mais bien lue... Merci de ces compléments d'information.
Au fait Lise serait-elle en Afrique du sud maintenant ?...