Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 17:32

Voici en quelques lignes, le récit d’un évènement plein d’humour littéraire et historique qui s’est déroulé au cours de l’été dernier dans notre pays reculé du Cotentin.

Il eut pour source les écrits de Jean Raspail, auteur d’un fameux ouvrage décrivant les ambitions et péripéties d’Orélie-Antoine de Tounens, petit dans sa profession d’avoué mais grand par son esprit d’aventure qui s’auto-proclama roi de Patagonie au milieu du XIXème siècle.   Poursuivant cette folle utopie,  Jean Raspail s’est à son tour déclaré  Consul Général de Patagonie pour s’engager dans la défense du territoire dont il s’attribuait la charge.

C’est ainsi que, pour contrer la confirmation, en 1982, de la présence britannique sur le territoire patagon des Malouines il a, en 1984, puis en 1998,  fait flotter le drapeau tricolore vert-blanc-bleu du royaume patagon sur les Minquiers, un archipel de la Manche appartenant à la couronne britannique. Celle-ci fut rebaptisée pour l'occasion « Patagonie Septentrionale », l’île Maîtresse prenant, quant à elle, le nom de « Port Tounens ».

Après avoir embarqué sur le canot SNSM de Barfleur en 2009 afin de prendre le contrôle maritime de nos côtes, puis débarqué avec succès sur les îles Saint Marcouf en 2011 en vue de disposer d’une base logistique à la hauteur de leurs espérances, les Patagons du Cotentin, désireux de s'assurer de la maîtrise aérienne du territoire, ont déroulé le drapeau vert-blanc-bleu au sommet du hangar à dirigeables d’Ecausseville  le mercredi 22 août 2012.

DSC 7275

DSC 7282

DSC 7296

Le team Alioth, la Patagonie encore bien chevillée au corps, porta un intérêt légitime à cette revendication. Décidé à préserver ses droits au retour en terre chilienne, les membres du team déclinent néanmoins toute responsabilité dans l’intention et l’organisation de cette manifestation, par ailleurs présidée par le très respectable Amiral Edouard Guillaud, Chef d’Etat Major des armées, et l’écrivain Didier Decoin. 

Nous vous laissons en découvrir toute la saveur (biographie d’Orélie-Antoine de Tounens, discours, photos et vidéo de l'évènement ) sur : http://www.aerobase.fr/2012/aout/patagon.html

En conclusion, le team Alioth remercie les organisateurs (bravo Alban !) de ce joyeux moment de fantaisie littéraire et historique enrichi des circonvolutions  d’un étonnant   autogire, d’une détonnante production d’hydrogène, des prestations d’un curieux aéroplume, le tout ponctué par les sonneries de cor du fameux ensemble du Val de Saire (bravo Jacques !).

DSC 7382

Copie de DSC 7290

DSC 7434

DSC 7355

DSC 7375

Il félicite tout particulièrement Mathieu, élagueur et alpiniste, qui a su porter les couleurs patagones au sommet du hangar, à 32m de hauteur, et Philippe Belin pour son accueil dans le hangar d’Ecausseville qui attend les  amateurs d’expériences aériennes inoubliables (www.aerobase.fr).

Nous espérons ne pas trop froisser, par ces quelques lignes, notre co-équipier Fred qui, de nationalité britannique, se refuse à céder la moindre once d'un humour dont il est pourtant généreusement doté, à la question des Falklands/Malouines. Nous devons une reconnaissance particulière  à son alter-ego, Gérard, qui a su nous informer dès le printemps dernier de l’annonce de mouvements patagons prévus en 2012 et à Gilles pour son beau reportage photographique dont nous donnons ici un aperçu.

Patagonement vôtres,

Le team Alioth

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
bravo à vous
on se voit au salon de paris ?
biz & co
jean-luc et dany
Répondre
A


Avec plaisir ! Dommage pour des retraités mais nous avons prévu d'y aller le samedi ou le dimanche de l'ouverture. Y serez-vous ? Marie-Ange et Thibaut sont à la maison ce week end. Amicalement
de la part des équipages Tincelin.


Christiane & Luc